promenade au lever du jour à Monplaisir

Depuis de nombreuses années, KMK construit et développe son action sur des logiques d’implantation. Nous faisons là ou nous sommes, avec ce et ceux que nous y trouvons. Cette dynamique de territorialisation de l’action s’est mise en place avec la résidence effectué à l’Hôpital Charles Foix d’Ivry-sur-Seine (94) entre 1998 et 2010, s’est poursuivie avec la résidence d’implantation territoriale menée à Nangis (77) puis avec des formes plus sporadiques qu’ont été les collaborations sur deux à trois ans avec les Pronomades à Gourdan Polignan (31), la Paperie à Angers (49), le Lycée Nikola Tesla à Dourdan (91). Nous retrouvons désormais le département du Val-de-Marne qui a vu naître la compagnie pour une implantation à Fresnes et son intercommunalité.

Au cours de ces diverses situations d’ancrage local, une approche a été cultivée, des démarches construites –sans cesse en évolution– que l’on peut notamment traduire par un découpage temporel de la présence :
« Un temps pour découvrir et rencontrer, un temps pour faire et partager, un temps pour dire au revoir et laisser traces. »

Sans s’inscrire à proprement parler dans une approche “participative”, ou du moins pas systématiquement, KMK donne cependant une place centrale au “faire avec” : avec le contexte, avec les habitants, avec les lieux, avec les volontés en présence. Cela implique une présence étendue, une approche coopérative et une volonté d’adapter nos pratiques à chaque nouvelle situation. La promenade, l’attente et l’eau ont été les principaux objets d’étude des dernières années.

Essentielle à notre pratique créative, cet acte autant culturel qu’artistique a donné lieu aux différentes séries de promenades Ailleurs à…. (dont la collection continue à s’étoffer) ou encore à l’installation-performance Qu’est-ce qu’il y a juste après ? (dont la version diffusable est disponible chez vous).

Résidences d’implantation

Parce que la démarche de la compagnie s’appuie sur une dimension humaine, la transmission est un outil de rencontre mais elle permet aussi de réaliser des échanges qui enrichissent la création elle-même.
Ainsi les résidences au temps long favorisent la création de Kmk.

Résidences territoriales

À l’invitation et avec le soutien de structures artistiques, culturelles, éducatives, hospitalières ou encore de Collectivités territoriales, nous construisons des projets artistiques et culturels de longue haleine.