XMasquer le texte

Le discours

Plouf !
Plouf plouf plouf ! Et replouf !

Chères concitoyennes et chers concitoyens, je tiens à vous rassurer : nous sommes tous tristes. Je vous propose que nous nous mordions les doigts dès maintenant, de n’avoir pas eu assez d’imagination pour imaginer l’imaginaire comme quelque chose de réalisable. Voilà, c’est dit ! La tristesse et le regret ! Plouf – plouf ! Mais je vous suis reconnaissant d’être venus nombreuses et nombreux pour dire tous ensemble et pour la dernière fois un grand plouf d’adieu à la piscine Tournesol, dans laquelle nous avons fait tant et tant de ploufs tous plus mémorables les uns que les autres. Chère piscine de nos cœurs et de nos corps, toi qui est le seul fleuron de l’architecture contemporaine dans notre ville, toi qui est notre histoire et notre fierté, toi qui fut le plus moderne de tous les bâtiments consacrés au plouf de masse, nous sommes là réunis autour de toi, pour te saluer une dernière fois tous en chœur, en pensant à tes eaux chlorées qui nous provoquèrent des conjonctivites et des démangeaisons, en pensant à tes pédiluves dans lesquels on attrapait des verrues, des staphylocoques, des mycoses et des boutons de toutes sortes, en pensant aux fuites de rouille qui suintaient d’un peu partout, sans oublier les bâches en plastique pour protéger les beaux maîtres nageurs des écoulements de ton plafond, en souvenir de tes vestiaires où nous apprîmes les balbutiements de la sexualité virgule tous en chœur nous sommes venus te dire du fond du cœur notre plouf le plus sincère. A l’heure où la France fait plouf, où l’Europe et l’Occident font plouf-plouf, où l’Orient lui même fait plouf, dans ces moments historiques où le Monde Humain tout entier est en train de faire plouf, j’ose le dire, pourquoi pas nous ?

Plouf !

Plouf plouf plouf et replouf et re-replouf ! Plouf plouf plouf …

Raymond Blard © « Discours d’adieu à la piscine Tournesol » - tous droits réservés - pour KMK le 17/09/2011 - NANGIS
Photo © Gaël Guyon

TAfficher le texte