Accueil > Points de Fuite > Vieux Condé > Neuvième cadre
XMasquer le texte

Neuvième cadre

Il dit :
Quand il n’y en avait pas, ils en voulaient
Quand il y en a eu, ils n’y allaient pas
Maintenant qu’on les a abandonnés, ils gueulent pour qu’on les remette en état
Ce qui importe ce n’est pas de faire
C’est de s’imaginer qu’on pourrait
Que ce soit de jouer aux boules sur les terrains du parc ou autre chose, c’est égal
Le fait d’imaginer qu’on peut, ça ouvre des horizons
Même si à l’horizon, finalement, on n’y va jamais.
Lui, c’est au golf qu’il aurait aimé jouer
Il trouve ça classe
Le geste
Ça souingue, il dit.
Du coup il pense à ses parents pour qui le souingue était une danse
Et le voilà qui danse sur le gazon.
La nature domptée, ça c’est quelque chose, il dit.
Il jouit quand ça fait ce qu’il veut que ça fasse.
Quand ça résiste, il y a tout qui se met à 200 à l’heure : le cœur, le sang, les cheveux, la sueur
Tellement vite que plus rien ne bouge
Soit il hurle et cogne soit il fait le bernard-l’ermite
Et alors il y en a pour des mois… jusqu’au lendemain matin
Mettre la baballe dans le troutrou
Dit Françoise
C’est bien un truc de mec.

texte © Bruno Allain
son © Simon Paris

TAfficher le texte