Accueil > Points de Fuite > Barbazan > Premier cadre
XMasquer le texte

Premier cadre

C’est là qu’il la croisa pour la première fois. Elle était avec une amie. Elles arrivaient face à lui, visiblement en grande discussion mais il ne pouvait entendre ni leurs voix ni le bruit de leurs pas parce qu’il avait des écouteurs sur les oreilles. Il était complètemen porté par I Love You That’s All de Hayes, Isaac Hayes. Au moment de les croiser, il les regarda à peine. Mais deux mètres plus loin, il entra dans la zone de turbulence du parfum qu’elles laissaient dans leur sillage et quelque chose dans son cerveau prit le pouvoir et lui ordonna de s’arrêter et de se retourner. Elle était avec Nölde qui portait des chaussuresà talon et chacun de ses pas claquait comme un maillet. Ca obligeait cette Nölde à parler fort et l’autre fille n’aimait vraiment pas l’idée que quelqu’un puisse entendre ce qu’elle disait. Nölde lui parlait de choses si intimes qu’elle eut envie de lui dire de parler moins haut mais pour Nölde ’eut été impossible avec le tapage que faisaient ses talons...

Quand il les croisa, Nölde continua à parler à voix haute, comme si de rien n’était, elle employa même des mots très vulgaires. Celle qui marchait à côté de Nölde se dit à elle-même : pourvu que ce soit un étranger qui ne comprenne rien du tout à notre langue et elle se mit à marcher en regardant par terre lorsqu’il les croisa . Elle ne vit que le bas de ses jambes ; il portait un blue-jean et des Nyke.

© Raymond Blard

TAfficher le texte